Les véhicules à essence sont classés parmi les principales sources de gaz à effet de serre. Pour réduire votre empreinte carbone, vous pouvez opter pour une alternative plus moderne et écologique : le vélo électrique. Il en existe de nombreux modèles pour chaque profil d’utilisateur. Voici quelques critères pour choisir le vélo électrique qui vous correspond.

Tenir compte du type d’activité

Les différents modèles de vélo sont d’abord conçus pour correspondre à des activités précises. Le design du cadre et la structure des roues sont parmi les éléments les plus importants. Ils varient selon la fréquence d’utilisation et selon les reliefs parcourus. Si votre vélo doit servir d’alternative pour les longs déplacements urbains, un cadre léger est un plus avantageux. De plus, avec un modèle pliant vous pourrez facilement vous déplacer entre plusieurs moyens de transport.

Pour la sécurité et la réactivité, misez sur des vélos hollandais. Le design de leur cadre facilite les arrêts inopinés dans une circulation trop dense. Côté accessoires, un porte-bagage est toujours utile pour transporter vos accessoires ou pour accrocher un siège d’enfant. Si vous devez parcourir des chemins plus escarpés que les routes urbaines, privilégiez les VTT ou les VTC.

Comment choisir un vélo électrique

Faites attention aux caractéristiques de la batterie et du moteur

Ce sont des éléments importants pour la performance du vélo. La capacité de la batterie est mesurée en wattheure et impacte l’autonomie. Il faut préciser que le lithium utilisé pour la conception des batteries a un effet polluant indirect sur l’environnement. Pour limiter cet impact et pour améliorer votre confort, vous devez choisir un modèle qui possède une autonomie de plusieurs heures. La batterie doit avoir une capacité minimum de 500 Wh.

Les moteurs de vélo électrique possèdent souvent la même puissance. C’est leur positionnement qui les différencie. Lorsque le moteur est situé dans le pédalier, l’utilisateur fournit moins d’efforts grâce à l’assistance du capteur de force. En plus, l’autonomie est plus grande. Toutefois, ce système est plus sensible aux pannes. Avec un moteur placé dans la roue arrière, vous obtenez une assistance plus complète. Cela signifie que le contrôle du pédalage est délégué au moteur. Dans ce cas, la batterie est plus sollicitée.

Comment choisir un vélo électrique

Les autres accessoires

Il y a quatre types de freins pour les vélos électriques : les V-Brake, les mécaniques à disques, les hydrauliques à patins et les hydrauliques à disques. Les freins hydrauliques sont plus efficaces et nécessitent plus d’entretien. Ils sont donc moins économiques. Vous pouvez choisir un vélo avec ou sans afficheur. Ce dernier n’a pas d’effet direct sur les performances, mais améliore le confort et le contrôle. Il affiche en effet des données comme la vitesse, la capacité de la batterie et le niveau d’assistance.

Le nombre de vitesses et le système utilisé sont aussi importants. Ils influencent la rapidité, mais aussi la fluidité de la conduite. Pour plus d’efficacité, vous pouvez choisir des modèles dont le dérailleur est posé dans le moyeu ou des vélos équipés d’un variateur de vitesse. Il faut aussi tenir compte de la matière utilisée pour concevoir le cadre. Cela influence le transfert de chaleur et augmente l’isolation plafond garage.

Les vélos électriques ont un intérêt écologique à court et à long terme. Si vous choisissez les bons modèles, vous pourrez amorcer votre transition écologique tout en conservant votre confort.

Publier un commentaire